Ce texte est basé sur des faits réels, malheureusement.

Ce qui va suivre pourrait heurter la sensibilité des plus fragiles.

Interdit aux moins de 12 ans.

« - Office notarial bonjour !

- ouais c’est quand que j’ai mon chèque ?

- BONJOUR, vous êtes madame ?

- c’est Mlle Y,

- c’est à quel sujet ?

- Maître X commence à me faire chier, ça fait 15 jours que j’ai demandé mon chèque par email j’ai toujours rien, ça commence à me gonfler,

- vous vouliez un chèque pour quoi ? et dans quel dossier ?

- bah c’est dans la succession de ma mère, cette salope, j’veux mon chèque tout de suite, il commence à m’casser les burettes Maître X, si ça continue j’vais pas m’faire chier longtemps, j’vais changer de notaire. J’ai besoin d’argent j’suis en train de déménage, et pis il a pas besoin de savoir pourquoi je veux du fric. »

Précision : le dossier de succession de Mme « la salope », mère de Mlle Y, traine depuis 3 ans car il y a une enquête sur les circonstances suspectes de sa mort. L’argent dépendant de cette succession est donc consigné, mais on peut déconsigner certaines sommes, à certains moments.

Je précise que Mlle Y a déjà demandé et obtenu : 1.677,40 eur le 21/06/2007, 2000,00 eur le 22/06/2009, 10.000,00 eur le 03/09/2009, 15.000,0 eur le 14/09/2009, 1.200,00 eur le 24/02/2010, 800,00 eur le 22/03/2010, 800,00 eur le 31/05/2010, 1.200,00 eur le 16/06/2010, 1.500,00 eur le 09/07/2010, et 2.000,00 eur le 30/08/2010.

Et le pire, c’est que son frère est dans le même style.

Et dire que si ça se trouve, ce sont eux qui ont tué leur mère…