Je fais un métier dans lequel je ne vois quasiment jamais les clients, ou très peu.

Je n’ai que des relations téléphoniques avec eux.

Dans un dossier que j’ai récemment fait, il se trouve que l’acquéreur était tatillon, ce qu’on appelle plus communément « un chieur ».

Devant son manque de politesse, de gentillesse et de délicatesse, je me suis mise à l’imaginer petit, brun, tondu, un peu grassouillet, le torse bombé…

Ne me demandez pas pourquoi !

Je me suis imaginé un type antipathique, à qui on n’aurait pas envie d’adresser la parole rien qu’en le regardant.

Aujourd’hui, pour la première fois, il est venu me déposer un document.

A l’accueil m’attendait un jeune homme, grand, svelte, aux cheveux blonds et frisés, les yeux bleus, un visage doux…

Rien à voir avec ce que je m’étais imaginé !

Quand je l’ai vu, j’avoue que j’ai demandé à la secrétaire : « il est reparti Mr X ? ». Et lui, de répondre : « non, je suis toujours là ».

Je me suis sentie vraiment bête, car il était tout le contraire de ce que j’avais pu imaginer. A le croiser comme ça dans la rue, je n’aurais pas hésité si j’avais eu à lui demander l’heure.

Et vous alors, ça vous arrive ce genre de choses ?