Y a des jours où je me dis qu’il faut que j’arrête d’appeler ma fille « mon bébé ».

Elle a 18 mois, elle marche seule dans les rues qui se donnent - et la nuit me pardonne, je marche seul, elle dit « Naaaan », elle fait des bisous, elle fait des gribouillages dessins sur des feuilles blanches, elle danse devant René la Taupe, elle met ses chaussures toute seule, elle se brosse le peu de cheveux qu’elle a toute seule, elle se brosse les dents (du moins elle essaye), elle saute sur tous les lits, tente de se mettre debout sur le canapé avant qu’on la dispute, mange toute seule, nous donne à manger, boit le fond du bol de café de son père et encore bien d’autres choses.

 

Mais ce qui m’a le plus frappée a eu lieu ce matin, à la crèche.

Ma fille est partie en direction des dortoirs, a bifurqué dans le coin des casiers à turbulettes-doudous et a tout de suite repéré sa « case », puis en a sorti sa turbulette.

 

Ah ben voui, ma fille comprend ce qu’on lui dit, se repère dans l’espace, et se fait comprendre par la même occasion.

 

Snif, j’ai limite envie de pleurer…… où est passé mon petit bébé tout fragile ?