« Je suis désolé, mais ta 4L est morte. »

 

Voilà ce que m’a dit Marmiton, mercredi soir. La sentence semblait sans appel et ça m’a terrorisée.

 

Il se trouve que j’ai pris mon bolide mercredi midi et qu’en tirant sur la ceinture, j’ai entendu un « gling, gling, paf ! » et tout m’est resté dans les mains !

Le porte-ceinture s’est détaché de la carrosserie… et impossible de le remettre.

 

Le soir venu, après un bilan rapide, Marmiton a donc conclu qu’on ne pourrait plus rattacher le porte-ceinture à la carrosserie étant donné qu’il fallait mettre un boulon à l’intérieur de ladite carrosserie, et que ça coûtait hyper cher.

 

J’ai donc sorti mes outils et foi de Norzem, c’est pas aujourd’hui que je la mettrai à la casse ma 4L !

En deux minutes à peine, j’ai réussi à tout remettre. Faut croire que menacer ma 4L de partir au cimetière m’a donné la force de tout réparer en si peu de temps…

 

Et c’est reparti pour 10 ans au moins !!!