J’aime la langue française. J’aime aussi les langues étrangères ; malheureusement, je ne suis pas foutue de parler couramment une autre langue que le français.

Je n’aime pas qu’on déforme les mots ou les expressions.

Il y a une femme proche de moi (wonderwoman, souvenez-vous, c’était là) qui m’offre chaque jour un florilège de mots ou expressions écorchées, ou même de noms anglais vraiment mal prononcés.

Je vous les offre ?

Allez, c’est parti !

- j’ai cuisiné des broncolis (BROcolis)

- j’ai un peu mal à la tête, antrement, ça va (AUtrement)

- c’est Balack Odana qui a été élu (BaRack OBaMa)

- ce soir je regarde Despète Aouzouaille (Desperate Housewives)

- le midi je regarde Fouèn’d (Friends)

- malgré que j’ai pas fait le courrier (malgré le fait que je n’ai pas… « malgré que » est toléré, mais c’est comme les z’haricots, ça ne se dit pas)

- je vais me faire appeler Léon si ça continue (Arthur, c’est se faire appeler ARTHUR !)

J’arrête là, j’ai déjà mon sang qui fait des tours à la vitesse grand V !

Promis, je vous en offrirai d’autres quand j’en aurai réuni assez…