Qu’est ce qu’un locataire exemplaire ?


_tat_des_lieux

Pendant plus de deux ans, j’ai loué un appartement qui avait été refait à neuf. Avant de faire les travaux, c’était les propriétaires qui vivaient dedans, j’étais donc leur première locataire.

J’ai tout fait ou presque pour que tout se passe bien :

- virement du loyer sur le compte des proprios le 28 du mois comme ça pas d’oubli,

- fixation d’un porte peignoirs et d’un porte serviettes dans la salle d’eau,

- installation de stores dans les chambres car d’autres locataires d’en face voyaient tout ce qui se passait chez moi,

- carte de vœux au proprio tous les ans,

- réunion tupperware avec la proprio pour causer de choses et d’autres,

- appartement nickel, non abîmé, ménage fait régulièrement.

Petite précision : les améliorations que j’ai pu apporter ont été faites avec l’accord et la constatation des propriétaires, et j’ai tout laissé en partant (porte serviettes, porte peignoirs, stores).

Pourtant, tout cela suffit-il ?

Lundi dernier, j’avais rendez-vous avec l’agence immobilière qui s’est occupée de mon bail d’habitation et qui avait déjà fait mon état des lieux d’entrée.

Je suis donc arrivée à l’appartement à 13h30, histoire de voir les derniers détails (une toile d’araignée qui se serait formée, des trucs oubliés dans la cave (non je n’y avais pas entreposé de cadavre, rhooo !), une saleté sur le carreau…

A 13h45, ding dong, la fille de l’agence sonne.

J’ouvre la porte et c’est une fille toujours aussi aimable (aucun sourire, un timide bonjour) qui entre sans que je l’y invite.

Elle pose ses affaires sur le plan de travail de la cuisine et commence à tout regarder.

Elle scrute les moindres recoins. C’est affreux car elle ne dit rien, aucune réaction n’est visible sur son visage qui reste désespérément stoïque. Elle note des trucs sur sa grande feuille bleue.

Je lui dis tous les petits trucs qui pourraient éventuellement avoir un effet sur ma caution : « là j’ai un peu accroché le lino », « là le papier peint s’est décollé, donc je l’ai coupé proprement et j’ai recollé un bout par-dessus » (oui bon c’est Marmiton qui l’a fait, mais bon), « là y a des moisissures dans la salle d’eau mais je l’ai fait constater par le proprio », etc..

Il me semble que j’étais honnête en disant toutes ces petites choses.

Après avoir scruté la cuisine, le salon, la salle d’eau, les wc, les deux chambres, le couloir et les deux cages d’escaliers, après avoir testé toutes les ampoules, fait couler de l’eau à tous les robinets (et c’est qui qui paye la facture ?), la fille s’est arrêtée et a dit : « bon y a quelques problèmes. »

Là, j’ai commencé à blêmir, je ne comprenais pas d’ailleurs, car mon appartement, je l’ai rendu nickel chrome, rien de cassé, presque comme quand je l’avais pris en 2006.

« - qu’est ce qu’il y a qui ne va pas ?

- faudrait refaire le ménage !

- hein ? espèce de pétasse, Marmiton y a passé ses soirées pendant que je révisais, mais c’est propre !

- les volets roulants extérieurs ont de la poussière, faudrait mettre un coup d’éponge dessus ah oui et je fais comment pauvre andouille, tu me fournis l’échelle pour que je les nettoie ? il y a aussi de la poussière sur la porte d’entrée, et un peu entre les rainures des radiateurs dans les chambres. Sinon, faudrait enlever les fiantes d’oiseaux sur les rebords de fenêtres ah bah oui, mais promis M’dame, j’ai pourtant mis un panneau sur chaque rebord pour dire aux oiseaux merci de ne pas chier ici, je rends l’appart’ bientôt, mais rien n’y a fait, depuis 15 jours que je suis pas venue ici, ils ont quand même fait, mettre un coup d’éponge sur chaque tour de porte pour enlever les quelques traces de doigts qu’il y a. Pour me prouver qu’elle a trouvé des traces, elle se déplace et me montre une infime empreinte digitale que je n’avais même pas vue, et en touchant le bois, elle s’arrête net et pousse un petit cri : « ah ! là y a un poil de chien ! » … franchement fallait le voir ! j’aurais dû lui répondre « non, non c’est un poil de mon c.. », mais je suis restée polie, je me suis tue et me suis contentée de lui jeter des regards noirs.

………………………………………………………………………………………………….

Il a donc fallu repasser à l’appartement le soir même et re-nettoyer les fameuses traces qu’elle avait notées, enlever la poussière restante, et punir les hirondelles qui avaient fait leurs besoins sur les rebords de fenêtres durant notre absence.

Je suis dégoûtée, quand je pense aux nombreux locataires qui quittent leur logement après avoir cassé les wc, taché les éviers, fait des trous dans les linos, sali les papiers peints…

Conclusion : j’aurais dû tout massacrer, au moins ses remarques auraient été justifiées.

CONNASSE.

Ps : et ma caution alors ? je vais la récupérer en entier ? pas sure hein, j’ai oublié de laver les ampoules !